Au grès du jazz pour les gogos

Samedi 4 août au festival Au grès du jazz à La Petite Pierre Al McKay’s Earth Wind & Fire Experience. Prenons des billets. Pour avoir de bonnes places, nous arrivons devant l’entrée avec une heure d’avance. Déjà, nous allons attendre debout pendant 3/4 d’heure qu’on nous laisse entrer sur la place. Sur la place, pas de chaises ! De nombreux spectateurs sont aussi étonnés que nous.

Continuer la lecture de « Au grès du jazz pour les gogos »

La tendresse

Moi, je connaissais cette version :

Et l’autre jour elle passe dans ma voiture. Chloé 10 ans (ma petite fille) : « Ça, j’adore ! »

Moi, soufflé, : « Tu connais cette chanson ? ». Elle connaissait. Elle m’a présenté cette version :

Pourquoi pas si ça permet à cette magnifique chanson de poursuivre sa carrière. Et Chloé en écoute  d’autres de Bourvil depuis.

 

Et me voilà devenu personne vulnérable !

Bafouille reçue ces jours-ci de la mairie de ma commune :

Vulnérable

Ça y est. Je suis devenu une personne vulnérable. Promis. En cas de canicule je dégusterai un petit pastis à midi avec quelques olives.

Trêve de plaisanterie. Les personnes vulnérables ne serait-ce pas plutôt celles qui ont du mal avec ce genre de formulaires, qui éventuellement ne savent pas lire ? La mairie peut dire « on a fait le job ».

Dans quelques années les personnes vulnérables pourront s’inscrire sur un site Internet avec leur macbook connecté à la fibre optique.

Le pognon de dingue pour les pauvres

Ami lecteur,

Tu as peut-être vu (ou au moins entendu parler de) la vidéo que le petit gommeux qui trône à l’Élysée a fait fuité sur les réseaux sociaux :

En clair, on donne trop d’argent pour les pauvres. Pour comprendre que même un président de la République peut raconter n’importe quoi, tu peux par exemple lire cet article de Libération :

Continuer la lecture de « Le pognon de dingue pour les pauvres »

Impressions marocaines II : Marrakech

Précisons d’emblée que notre guide de randonnée berbère nous avait prévenus. Méfiez-vous d’Arnakech, gardez votre sac à dos devant vous et autres joyeusetés du même tonneau. Si Marrakech nous a semblé beaucoup plus sûre que ça, il y a quand même de jeunes Marrakchis plutôt importuns. Si vous avez l’air de chercher votre chemin, ils vous guident vers la place Jemaa el-Fna, même si ce n’est pas votre destination et au bout de 200 m estiment que le service rendu vaut bien deux €.

Continuer la lecture de « Impressions marocaines II : Marrakech »

Berd’huis

L’image du jour c’est Berd’huis, petit village de l’Orne où le président Macron a décidé de s’adresser aux Français dans une classe de CE2 avec Jean-Pierre Pernault. Je suis bien d’accord que la conférence de presse à l’Élysée avec les sempiternels présentateurs de TF1 et France 2, c’est has been mais, là, on est dans le n’importe quoi.

Jean-Pierre Pernault à Berd'huis

Jean-Pierre Pernault pénètre dans la classe où l’attend Macron. J’espère qu’ils n’ont attrapé des poux ni l’un ni l’autre.

Les rues de Berd'huis

Les rues de Berd’huis. Ça devait être facile de circuler à Berd’huis ce 12 avril 2018.