Bafouille à Macron

Monsieur le Président de la République,

Vous n’aimez pas qu’on vous appelle président des riches. Mais c’est vrai qu’au début de votre quinquennat vous avez fait beaucoup pour leur complaire : transformation de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) en IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière), instauration de la flat tax.  Si j’en crois un article de Libération Monsieur Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France, économisera plus d’un million d’euros d’impôts par an. C’est plutôt président des super-riches qu’il faudrait vous appeler.

En tout cas, personne n’envisage de vous appeler président des retraités. Ceux-là vous ne leur faites pas de cadeaux. J’avoue que j’ai du mal à comprendre que la République puisse se passer si facilement d’un ou plusieurs millions d’euros (par an) de la part de Monsieur Arnault et qu’elle ait simultanément un besoin pressant des 581,04 € (par an) que je vais payer en plus de CSG.

Mais foin de jérémiades ! Je vous écris pour vous suggérer une mesure destinée aux pauvres, disons aux moins riches  et dans tous les cas destinée aux retraités (et qui ne coûtera pas grand chose à la République) :

Mettre fin au démarchage téléphonique abusif

Démarchage téléphonique abusif
Copie d’écran du site Service-public.fr – Humour gouvernemental

Je ne pense pas que vous soyez la victime de telles pratiques, vu que vous devez rarement décrocher vous-même au palais de l’Élysée mais pour les retraités c’est une vrai plaie. Un jour sans appel c’est un jour béni.
Ça peut être sur le téléphone fixe mais aussi sur le portable. Parfois c’est un serveur vocal : « Une anomalie a été détectée dans votre dossier santé », « Vous pouvez isoler vos combles pour 1 € », etc. et c’est à vous d’appeler un conseiller. Qui peut être assez bête ? Parfois c’est une Audrey ou une Isabelle qui vous appelle de la part d’EDF pour vous faire économiser de l’argent sur votre facture d’électricité. Et si Audrey ou Isabelle a un fort accent maghrébin, c’est qu’elle appelle d’une centrale d’appels située à Casablanca ou Tunis.

Vos prédécesseurs ont bien essayé de lutter mais je n’ai pas l’impression qu’ils y aient mis les moyens. Il y a longtemps j’étais inscrit sur la liste Pacitel. Les entreprises de démarchage responsables s’engageaient à ne pas appeler les particuliers inscrits sur cette liste. Il faut croire qu’il y avait assez de sociétés irresponsables pour être dérangé plusieurs fois par jour.

En 2014, Monsieur Benoît Hamon, alors Ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire et à la Consommation fit voter une loi créant Bloctel, une liste du même genre mais cette fois-ci contraignante. Les sociétés n’avaient plus le droit d’appeler les particuliers inscrits sur la liste sous peine d’amendes pouvant aller jusqu’à 75 000 € d’amende. Quand on voit avec quelle efficacité Benoît Hamon a réglé ce problème, on comprend pourquoi les Français n’ont pas voulu lui confier la République. Lisez la description que Wikipédia fait du dispositif : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bloctel.
L’état a confié cette mission à un consortium d’entreprises issues du télémarketing. C’est un peu comme un paysan qui donnerait les clés du poulailler au renard pour qu’il lui protège ses poules. Depuis que je suis inscrit sur ce service, je dirais (à vue de nez) que je suis plus sollicité qu’avant. Au début je faisais des signalements. Jamais eu de nouvelles.

Permettez-moi de vous faire quelques suggestions, Monsieur le président.

  • Commencez par faire passer l’amende de 75 000 à 300 000 €.
  • Retirez la délégation de service public que Monsieur Hamon a octroyé à ces bras cassés. C’est le rôle de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) de lutter contre ces pratiques.
  • Mais comme vos prédécesseurs n’ont cessé d’affaiblir cet organisme, vous embaucherez une cinquantaine de fonctionnaire, des teigneux, le genre qui se syndique à la CGT ou à Sud. Vous leur octroierez une prime de 1% de l’amende à chaque condamnation (on n’est pas gourmand dans la fonction publique).

En quelques mois je suis persuadé que les téléphones des retraités deviendront beaucoup plus silencieux.

Recevez, Monsieur le Président, mes salutations respectueuses.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.