En 2017, votez Jean-François Copé

Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, pratique la vengeance par voie d’amendement. Le mois dernier, Martin Hirsch, ancien Haut-commissaire aux Solidarités, avait dénoncé, dans son livre «Pour en finir avec les conflit d’interêts», celui existant entre la fonction de parlementaire de Copé et son job à temps partiel dans le cabinet d’avocat d’affaires au cabinet Gide Loyrette Nouel.

Copé avait alors violemment mis en cause Hirsch pour avoir pris la tête de l’Agence de service civique qu’il avait créée lors de son passage au gouvernment.

Il a fait mieux avec l’amendement n° II-94 à l’article 48 de la loi de Finances qui sera examinée vendredi. Signé par «M. Debré, Giscard d’Estaing et Dhuicq- trois proches de Copé». Il prévoit de «supprimer dans les charges de l’agence [de service civique] l’indemnité du président de l’agence»! Et pan.

Libération du 4/11/2010 Continuer la lecture de « En 2017, votez Jean-François Copé »

Le retour de la lutte des classes

En cette fin mai, en agitant pendant des mois l’épouvantail grec, en insistant sur l’intransigeance de madame Merkel, on nous a bien préparé à supporter un plan de rigueur qui n’ose dire son nom et à travailler plus longtemps pour une plus petite retraite. Je ne résiste pas à la tentation de reproduire un article de Bernard Maris dans Charlie Hebdo du 19 mai 2010. Dans le monde politique, vous trouverez le même genre d’analyse dans les dits et les écrits de Jean-Luc Mélenchon, leader du Parti de Gauche, loin de la servilité des « journalistes » des grands médias dont l’objectif semble être de nous faire gober la pilule amère tout en nous vendant le président du FMI comme leader de la gauche. Continuer la lecture de « Le retour de la lutte des classes »

L’empreinte carbone personnelle d’un habitant du Burundi est en moyenne égale à celle d’un poste de télévision occidental en veille

Qui a prononcé cette phrase terrifiante ? Stéphane Demilly, député Nouveau Centre, lors du débat qui a suivi la Déclaration du Gouvernement sur la conférence de Copenhague le 2 décembre à l’Assemblée Nationale. Continuer la lecture de « L’empreinte carbone personnelle d’un habitant du Burundi est en moyenne égale à celle d’un poste de télévision occidental en veille »