De toute façon, ils sont tous pourris

Si vous parlez politique ces derniers temps, certains interlocuteurs vous arrêtent très vite avec la phrase : « De toute façon, ils sont tous pourris. » et, pour eux, la discussion s’arrête là.

Personnellement, je ne pense pas que tous les députés, sénateurs ou élus locaux soient pourris, corrompus, cupides (rayez les mentions inutile). Malgré un système qui encourage ces défauts. Pensez donc : 5840 € d’indemnité de frais de mandat + 9618 € pour payer des assistants à dépenser sans aucun contrôle. Il faut être sacrément honnête pour résister. Parallèlement les dépenses des députés anglais sont accessibles à n’importe qui sur le Web : http://www.theipsa.org.uk/mp-costs. Pourtant je suis persuadé que la plupart d’entre eux sont honnêtes même s’ils ne font pas beaucoup d’effort pour améliorer la transparence du système.

De plus, honnêtes ou pas, ce sont eux qui nous dirigent. Donc autant essayer de choisir les moins pourris.

Je pense surtout que les tenants du tous pourris sont (actuellement) essentiellement des supporters de François Fillon. Leur champion s’étant fait prendre avec les doigts dans le pot de confiture, clamer que « tous pourris » diminue à leurs yeux la faute de leur héros. On peut voter pour un pourri si les autres le sont aussi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.