Gilets jaunes et robocops bleus

Samedi 22 décembre les #GiletsJaunes ont joué l’acte VI de leur mobilisation. Sur une chaîne d’info (y compris du service public) vous avez peut-être pu voir cette scène (ici la version du Parisien) :

La vidéo dure 1’12 et montre l’attaque de trois motards de police par des gilets jaunes ? des casseurs ? Toutes les chaînes d’info, tous les JT ont présenté cette vidéo tronquée, ce qui a permis à l’ensemble de la presse de publier des titres inquiétants :

Le Parisien
Dernières Nouvelles d’Alsace
Le Monde

En cliquant ci-dessous sur pic.twitter…. vous pourrez voir la même vidéo un peu plus longue. En regardant bien la vidéo plein écran, on découvre que ces motards se trouvent au début de l’avenue Georges V. Les gilets jaunes défilent apparemment pacifiquement sur les Champs Élysées.
Un des motards se met à lancer des grenades de désencerclement dans la foule, où ne se trouvent pas que des gilets jaunes. Pourquoi ? Quel est le but ? Sa hiérarchie lui a-t-elle demandé cette action ? Avait-il l’air menacé à ce moment-là.
C’est à la suite de cette action que des manifestants fous furieux s’attaquent à ce groupe de motards.

Depuis plus d’un mois, les média « officiels » s’obstinent à ne voir la violence que du côté des gilets jaunes et occultent systématiquement celle de la police. Plusieurs mains arrachées, perte d’œil à au moins deux reprises. Si un membre des forces de l’ordre avait subi une blessure grave, soyez sûrs que nous en serions informés.

Avons-nous encore la police digne d’une démocratie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.