Le vote utile c’est fini

Le vote utile

Écoutez-les, les éditocrates. Ils n’ont qu’un mot à la bouche : deuxième tour. Comment faire barrage à Marine Le Pen ? Si Marine Le Pen arrive à l’Élysée, ils ont déjà trouvé les fautifs, Hamon et Mélenchon. Pensez, ils ont presque le même programme mais ils ne peuvent pas s’entendre parce qu’ils ont un égo surdimensionné (surtout un, suivez mon regard). Le but de la manœuvre étant que Mélenchon se désiste au profit de Hamon, l’épisode Torreton lors de l’émission politiique de France 2 étant assez révélateur. La grande formation de gauche c’est le PS quand même !

Le problème c’est que Mélenchon ne peut pas se désister au profit de Hamon. Il est soutenu par des gens pour qui il est impensable de voter socialiste après 5 ans de Hollandisme. Et la ficelle est un peu grosse. Les éléphants du PS étant partis brouter dans les prairies macroniennes, ce serait aux insoumis d’élire le candidat PS. Et Hamon ne peut se désister pour Mélenchon. Il est le candidat du PS, quand même. Enfin de ce qui en reste.

La faute à Hamon-Mélenchon ?

En 2002 (il y a 15 ans), Le Pen (le père) accédait au deuxième tour. Qu’on fait les « partis de gouvernement » depuis ? Rien ! Toujours autant de politiciens LR ou PS mis en examen ou condamnés, une union européenne toujours autant au service du grand capital, de plus en plus de politiciens « de gouvernement » qui endossent le discours FN : « trop d’étrangers, trop de réfugiés, l’islam qui nous envahit ». Et si Marine Le Pen accède à l’Elysée ce sera juste la faute de Hamon-Mélenchon ?

Le vote utile à qui ?

On glose beaucoup sur les candidats du système ces derniers temps. Il est vrai que le système a toujours un candidat préféré. Exemples :

  • À la primaire de la droite, il assez évident que le « système » avait une préférence pour Juppé qui était naturellement en tête des sondages. Vous connaissez le résultat.
  • À la primaire de la gauche, le « système » préférait Valls à cet extrémiste de Hamon. Valls en tête des sondages. Et le vainqueur est…
  • Pour le premier tour des vrais élections l’oligarchie a choisi le banquier sorti du néant. C’est vrai que le châtelain de la Sarthe est un peu cramé avec ses 50 000 € de costards et sa PME familiale pour faire le député. Et devinez.  Il est à 25% dans les sondages, à égalité avec la Marine alors que Hamon et Mélenchon se traînent à moins de 15%.

C’est juste histoire de nous inciter à voter utile dès le premier tour. Utile à qui ?

Et si Marine Le Pen arrivait à l’Élysée ?

Ca y est. Nous sommes de mauvais élèves. Nous n’avons pas voté utile. Marine Le Pen est présidente. Ayons confiance en nos institutions. Il reste le pouvoir législatif et judiciaire.

Législatif : C’est le parlement qui vote les lois pas la présidente. Les députés LR, macroniens et PS pourront s’unir pour contrer cette présidente d’extrême droite au lieu de continuer à s’entre-déchirer en accusant la gauche.

Judiciaire : Faisons crédit de cela à Hollande. Les juges ont pris l’habitude d’une certaine indépendance du pouvoir exécutif et ne se laisseront pas facilement réduire au silence. En ce qui concerne la police, il y a de quoi être un peu plus inquiet.

Et si Marine Le Pen à l’Élysée c’est Hitler au Reichstag, c’est que la Vème république était encore plus pourrie que ce qu’on pensait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.