Les centres d’intérêts des Alsaciens !

Après un silence assez long, un petit post pour alerter la population sur la citoyenneté des Alsaciens.

Ayant eu l’occasion de fréquenter le site du journal Les Dernières nouvelles d’Alsace aujourd’hui je vais revenir à la nouvelle version de ce site, en ligne depuis le 15 juin.

D’abord, il faut le dire, il est très moche. Ayant moi-même réalisé il y a quatre ans un site basé sur le même (ou à peu près) jeu de couleurs, je peux en parler. Ce mélange de rouge très agressif avec un bleu assez doux sur un fond bien trop blanc n’est vraiment pas agréable et peut être fatigant à la longue. Heureusement je ne connais personne qui passe des heures sur le site des DNA.
Parlons de l’ergonomie des menus. pas un webmestre digne de ce nom ne ferait de tels menus en deux colonnes où l’internaute peu aguerri a du mal à trouver ce qu’il cherche.
Enfin, à l’époque où tous les sites et les navigateurs essaient de faciliter la navigation, les DNA font un grand bond en arrière. Si on est abonné, on pouvait précédemment mémoriser cet abonnement et aller directement lire les articles réservés. Sur le nouveau site, il faut repasser chaque jour par 2 pages de validation pour pouvoir lire l’article. Bravo pour le progrès.

DNAJ’ai jeté un coup d’œil sur la rubrique à droite du site ARTICLES LES PLUS… LUS. Aujourd’hui cinq articles :

  • Le jour du départ : un article sur le départ du capitaine du Racing Club de Strasbourg (le 01/07/2010).
  • Le diable s’habille en Anelka : un article du 20/06/2010 sur l’affaire que vous savez.
  • Ce matin peut-être : un article sur la situation financière du Racing Club de Strasbourg (le 02/07/2010).
  • Le Racing vire au bleu nuit : idem le Racing Club de Strasbourg le 03/07/2010.
  • Dissolution de la base aérienne de Meyenheim : article du 16/06/2010, le premier qui ne parle ni de foot, ni du Racing.

Si le Racing remonte d’une division le jour de la fin du monde, les Alsaciens ne se rendront pas comte que le monde a disparu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.