Chronique d’un acharnement (extra)ordinaire

Appelons-le Mamadou. Il est venu en 2009 de son pays d’Afrique noire pour continuer ses études en France. Il a été incarcéré fin 2011 pour une affaire assez grave et finalement condamné à 9 ans de prison. Après un séjour en maison d’arrêt le temps de son procès, il a purgé sa peine dans un centre de détention de l’est de la France.

Continuer la lecture de « Chronique d’un acharnement (extra)ordinaire »

Au grès du jazz pour les gogos

Samedi 4 août au festival Au grès du jazz à La Petite Pierre Al McKay’s Earth Wind & Fire Experience. Prenons des billets. Pour avoir de bonnes places, nous arrivons devant l’entrée avec une heure d’avance. Déjà, nous allons attendre debout pendant 3/4 d’heure qu’on nous laisse entrer sur la place. Sur la place, pas de chaises ! De nombreux spectateurs sont aussi étonnés que nous.

Continuer la lecture de « Au grès du jazz pour les gogos »

La tendresse

Moi, je connaissais cette version :

Et l’autre jour elle passe dans ma voiture. Chloé 10 ans (ma petite fille) : « Ça, j’adore ! »

Moi, soufflé, : « Tu connais cette chanson ? ». Elle connaissait. Elle m’a présenté cette version :

Pourquoi pas si ça permet à cette magnifique chanson de poursuivre sa carrière. Et Chloé en écoute  d’autres de Bourvil depuis.

 

Et me voilà devenu personne vulnérable !

Bafouille reçue ces jours-ci de la mairie de ma commune :

Vulnérable

Ça y est. Je suis devenu une personne vulnérable. Promis. En cas de canicule je dégusterai un petit pastis à midi avec quelques olives.

Trêve de plaisanterie. Les personnes vulnérables ne serait-ce pas plutôt celles qui ont du mal avec ce genre de formulaires, qui éventuellement ne savent pas lire ? La mairie peut dire « on a fait le job ».

Dans quelques années les personnes vulnérables pourront s’inscrire sur un site Internet avec leur macbook connecté à la fibre optique.

Le pognon de dingue pour les pauvres

Ami lecteur,

Tu as peut-être vu (ou au moins entendu parler de) la vidéo que le petit gommeux qui trône à l’Élysée a fait fuité sur les réseaux sociaux :

En clair, on donne trop d’argent pour les pauvres. Pour comprendre que même un président de la République peut raconter n’importe quoi, tu peux par exemple lire cet article de Libération :

Continuer la lecture de « Le pognon de dingue pour les pauvres »

Impressions marocaines II : Marrakech

Précisons d’emblée que notre guide de randonnée berbère nous avait prévenus. Méfiez-vous d’Arnakech, gardez votre sac à dos devant vous et autres joyeusetés du même tonneau. Si Marrakech nous a semblé beaucoup plus sûre que ça, il y a quand même de jeunes Marrakchis plutôt importuns. Si vous avez l’air de chercher votre chemin, ils vous guident vers la place Jemaa el-Fna, même si ce n’est pas votre destination et au bout de 200 m estiment que le service rendu vaut bien deux €.

Continuer la lecture de « Impressions marocaines II : Marrakech »