Picsou Fillon

Picsou FillonLa semaine dernière, les leaders de Les Républicains lâchent Fillon l’un après l’autre après l’annonce de sa future mise en examen et de son obstination à se présenter quand même à la présidentielle malgré ce qu’il avait promis.

Dimanche 200 000 3 millions de 10 milliards de personnes viennent le soutenir place du Trocadéro.

Le lendemain lundi, dans la matinée, Alain Juppé annonce qu’il ne s’y collera pas (au plan B). Le soir même le comité politique de LR renouvelle son soutien à François Fillon (à l’unanimité !). C’est admirable.

Ce qu’on ne dit pas dans la plupart des média (surtout pas les chaînes télé regardées par le commun des mortels), c’est que Fillon a refusé de lâcher le magot. Quel magot ? En tant que vainqueur de la primaire de la droite, il a déjà encaissé 6 des 9,5 millions que celle-ci a rapporté. De plus tous les dons collectés sur son site et ailleurs sont allés dans la caisse de son micro-parti Force Républicaine et non dans la comptabilité de LR.

Pas fou Juppé. A 50 jours du premier tour, il n’allait pas se lancer dans la course présidentielle sans un rond et sans équipe.

Belle invention de la « démocratie française » que ces micro-partis ! Les dons aux partis politiques étant surveillés et plafonnés (7500 € par personne physique), autant multiplié les partis pour permettre de multiplier les dons.

Le site Slate.fr a établi une liste Cartographie des micro-partis politiques. Elle date de 2010, alors pensez à multiplier les sommes par 2 ou plus.

Vivement la 6ème république !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.