Pourquoi j’irai manifester contre le GCO le 30/09

Contre le GCOContre le GCOLes opposants au Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO)  organisent une manifestation le 30 septembre à Strasbourg. Jusqu’à présent j’étais plutôt contre ce grand projet. Sans avoir énormément réfléchi à la question, il me semble que plus de routes, c’est plus de circulation, jamais moins, même si elle ne passe pas exactement au même endroit. Le parallèle avec Notre-Dames des Landes me paraissait aussi assez clair.

Pour me faire une opinion je suis d’abord aller voir les arguments des pour. Sur le Web j’en ai trouvé 2 : les chambres de commerce et d’industrie (CCI) d’Alsace et du bas-Rhin ainsi que la société chargée de le construire Arcos, filiale de Vinci. Les CCI ont même créé un site à l’URL explicite : http://www.gco2016tousgagnants.com/. Qu’en disent les habitants des communes que le GCO doit traverser ? Ce site n’est pas très actif, le dernier article date du 14 septembre 2016.

Les arguments pour

Pour les CCI, il faut le GCO pour détourner le trafic de transit, notamment poids lourd, de l’A35 qui traverse Strasbourg. Leur document table sur un déport de 25 000 véhicules/jour sur le GCO sur une circulation de 160 000 v/j en  moyenne journalière sur l’année 2015 (200 000 v/j les jours de pointe). Vous enlevez donc 1 véhicule sur 6 ou 8, sûrement moins aux heures les pires où ils s’agit surtout de véhicules qui entrent dans l’agglomération ou en sortent.
Leur objectif étant de 40 000 véhicules en moins, le compte n’y est pas. Les CCI envisagent de grands parkings aux entrées de Strasbourg (La Vigie, Reichstett-Mundolsheim) couplés avec des transports en commun utilisant la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute pour relier les TC classiques (Tram, Bus).
Les autres propositions semblent plus vagues.

Mon point de vue

Comme d’habitude, les solutions envisagées reposent sur le tout-voiture ou tout-PL. Leurs documents parlent bien du trafic PL de transit mais sans un mot pour une des raisons principales de ce trafic : la LKW-Maut allemande. Depuis 2005 les poids lourds sont soumis à une taxe sur les autoroutes allemandes, une taxe que les élus alsaciens voulaient imiter, que Sarkozy voulait étendre à la France entière sous le nom de taxe carbone. On sait ce qu’elle est devenue. Actuellement, pour relier Karlsruhe à Bâle, un camion (un gros) mettra 2h30 et 42 € de LKW-maut par l’A5 allemande. Il met env. 3h00 (sans bouchons, mais les bouchons sont possibles aussi en Allemagne) et sans taxe en passant par la France. En évitant les bouchons de Strasbourg, le GCO attirera encore plus de camions sur la traversée de l’Alsace.

Des parkings à La Vigie, à Mundolsheim ? Les CCI ne trouvent pas que ces communes sont suffisamment bétonnées comme ça ?

Bien entendu aucune mention d’un retour de la taxe carbone pour équilibrer le transit avec le pays de Bade. Ce serait aux entreprises de payer !

Chiffres

Coût : 700 millions d’euros. On sait que ce genre de projet dérape toujours. On peut être sûr que Vinci s’est arrangé pour que les surcoûts soient assumés par les collcetivités publiques.

Longueur  : 24 km

Terres agricoles supprimées (particulièrement fertiles) : 280 ha. Il n’y a que les opposants qui en parlent.

Pour finir

Une image tirée de la brochure d’Arcos où tout n’est qu’harmonie, circulation fluide et silencieuse :

Le GCO au-dessu du canal de la BrucheVous avez déjà vu un béton aussi naturel ? Et les arbres derrière le viaduc qui apparaissent au-dessus, pas une seule voiture, encore moins de camion pour les cacher !

Rendez-vous samedi 30 septembre 14H00 place de Bordeaux à Strasbourg !

Le collectif GCO non merci : https://gcononmerci.org/

La brochure d’Arcos : http://www.strasbourg.cci.fr/sites/default/files/liaisons-vinci-bd.pdf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.