Catégories
Coup de gueule politique Tout sauf Macron en 2022

Désobéissance civile

Tweet d’Édouard Philippe, premier ministre
Tweet d’Édouard Philippe, premier ministre

Quand on passe les bornes, il n’y a plus de limites. (Alfred Jarry)

Là, ça suffit. Il nous menace de nous garder enfermés comme des gosses qui n’ont pas été sages. Ces connards
(ami lecteur, si tu trouve le mot grossier, tu peux m’en proposer un autre en commentaire. Mais pas un euphémisme, un mot qui résume vraiment leur incompétence, leur fourberie, leur mépris du peuple)
qui ont été incapables de nous protéger, de protéger surtout les soignants, n’ont plus la légitimité de nous donner des ordres.

J’annonce donc qu’à partir du 11 mai, quelque soit la décision du gouvernement français, je ne me promènerai plus avec une attestation pour mes déplacements même si le gouvernement considère que je n’étais pas assez sage pour me déconfiner.. Qu’à partir du 11 mai, j’irai où bon me semble (plus ou moins de 100 km). Parce que ce plan de déconfinement est aussi incohérent que le confinement.
Ne revenons pas sur la réouverture des écoles en commençant par les plus jeunes (maternelles et primaires).
Pour les déplacements le gouvernement nous impose maintenant une limite de 100 km. Le gamin dont la grand-mère habite à 80 km pourra aller la voir, celui dont la grand-mère habite à 120 km non. Les parents auront toujours la possibilité de faire une attestation avec motif familial impérieux avec la possibilité de tomber, à 10 km du but, sur un gendarme mal luné qui verbalisera toute la famille.
Le 3 mai le ministre de l’Intérieur se vantait que ses services avaient réalisé 19 millions de contrôle et 1 million de procès-verbaux dont les 2/3 pour des gens qui ne remplissaient pas l’attestation. ici Le Grand Jury du 03 mai 2020 (à 5’14). Donc on a puni des gens qui, par exemple n’ont pas Internet, n’ont pas pu télécharger l’attestation ou qui sont un peu perdu avec les documents administratifs.
En ce qui concerne les tests pour le coronavirus on est très loin des 16 millions

Avec un gouvernement qui instaure un nouvel état d’urgence (auquel on ajoute l’adjectif sanitaire), rognant une à une les libertés au nom de notre santé, qui n’oublie pas au passage de créer un loi d’amnistie pour que leur incurie ne puisse être jugée plus tard il n’y a plus qu’une attitude :

DÉSOBÉISSANCE CIVILE