Catégories
Coup de gueule politique Tout sauf Macron en 2022

Bas les masques

L’image du jour c’est ce sachet de masques acheté le 7 mai 2020 en grande surface. À partir du lundi 4 mai tous les commerces, et pas seulement les pharmacies, pouvaient vendre des masques contre le covid. Le 1er mai Alexandre Bompard, PDG de Carrefour annonçait fièrement qu’il était prêt à mettre 175 millions de masques sur le marché. D’autres enseignes suivaient. Devant l’étonnement des soignants qui, pour certains sont encore en pénurie, notamment les soignants de ville, tous se récraient : « Ce sont de scommandes récentes, pas des stocks ».

La preuve : regardez la date d’emballage. Début avril le gouvernement demandait encore aux particuliers et PME qui en possédaient d’apporter leurs masques dans les hôpitaux.

Et le gouvernement qui a trouvé très vite 7 milliards pour renflouer Air France trouve normal qu’après avoir été inutiles ils soient maintenant obligatoires et chers.