Attentats à Paris (vus de la rue du coq)

Depuis une semaine, la France est en guerre. La France, je n’en suis pas sûr, mais le gouvernement, la plupart des hommes politiques, la plupart des média, si !

Le congrès 16/11/2015

Je n’ai pas mis du bleu-blanc-rouge sur mon profil Facebook. Je ne suis pas parti dénicher de belles images tristes. Depuis vendredi dernier je suis en colère. En colère contre nos hommes politiques. Quelque soit l’évènement, et celui-ci est le résultat de leur incompétence, gauche et droite confondue, affaire Merah, Charlie Hebdo, à chaque fois les lacunes des services de renseignements sont apparues. Qu’ont-ils fait depuis ?

Quand l’enquête avance, on se rend compte qu’on a affaire à des gens très amateurs. Ils louent des voitures, des logements de vacances sur Internet sous leur vrai nom. Ils utilisent des portables même pas cryptés. Et pourtant ils circulent à leur convenance entre la Syrie et l’Europe. Après coup on trouve la trace de leur passage en Allemagne, en Grèce.

On nous parle de 11 000 fichés « S ». Peut-être faudrait-il en ficher un peu moins, surveiller plus étroitement 500 ou 1000 individus vraiment dangereux.

Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? La nuit suivant les attentats notre cher président a fait bombarder Raqqa, un centre de commandement et un camp d’entraînement, il paraît. Quel rapport direct avec les attentats de Paris ? Probablement aucun. Comme d’habitude, il s’agit de montrer aux « Français » que le gouvernement agit. Combien de victimes civiles ? Les djihadistes sont bien connus pour aimer se cacher au milieu de la population civile. On a pu détruire leur centre de commandement sans tuer d’habitants de Raqqa ? dont les proches se lanceront à leur tour dans le djihad ?

On va faire comme sous Sarkozy, on va voter de nouvelles lois toujours plus restrictives pour nos libertés sans se donner les moyens d’appliquer les lois existantes.

Exemple : la déchéance de nationalité pour les binationaux. C’est vraiment urgent ? On peut peut-être considérer que celui qui se fait sauter dans le Bataclan a déjà renoncé à sa nationalité française, qu’il soit binational ou pas.

Personnellement je n’ai toujours pas compris en quoi il faut modifier la constitution. Et j’ai tendance à penser que si la France modifie sa constitution pour quelques tarés qui tuent n’importe qui dans les rues de Paris, d’une certaine façon ils ont déjà gagné.

Laisser un commentaire