Catégories
Coups de gueule

Dieu reconnaîtra les siens

Religion à l'écoleUn collectif d’organismes a organisé une conférence de presse pour demander la fin de l’enseignement religieux obligatoire en Alsace-Moselle.

France 3 Alsace en rend compte ici de façon plutôt neutre.

Le quotidien DNA en rend compte avec un article au titre un peu moins neutre : Nouvelle offensive contre la religion obligatoire à l’école. Le texte de l’article ici.

Le texte de l’appel sur le site de la FCPE.

Les DNA sont allés recueillir la parole des hiérarques de l’église : Pour les Églises : « La question religieuse se pose de manière nouvelle ».

Résumons

Ces associations demandent qu’en Alsace-Moselle l’enseignement religieux ne soit plus obligatoire et intégré dans l’horaire scolaire mais facultatif et hors temps scolaire.

Leurs arguments :

  • Liberté de conscience : l’enseignement religieux est obligatoire et les parents qui n’en veulent pas sont obligés de dispenser leurs enfants.
  • Neutralité : Le règlement intérieur des écoles doit inclure la Charte de la laïcité difficilement compatible avec un enseignement religieux obligatoire.
  • Egalité : effectivement les écoliers alsaciens-mosellans ont 180 heures de cours généraux en moins que leurs homologues de « l’intérieur ».

Que répond l’église ?

Citons les DNA :

Pour Mgr Christian Kratz, l’évêque auxiliaire du diocèse de Strasbourg, « toutes les questions » soulevées par les organisations laïques sont « choquantes », « orientées, voire erronées ». Ainsi la question de l’enseignement religieux obligatoire. « La seule obligation, c’est l’organisation de cet enseignement par l’État. Après, les gens sont libres de participer ou non », explique l’évêque, qui bondit sur sa chaise quand il entend parler de « fichage religieux ». « On a le droit de savoir quels élèves sont présents ou non aux cours auxquels ils sont inscrits. Nous ne sommes pas la Stasi. »

  • choquantes ? demander que l’enseignement religieux ne soit plus obligatoire, c’est choquant ? plus choquant que certaines activités qui ont lieu du côté de Lyon ?
  • fichage religieux ? Stasi ? Vous avez lu l’appel des associations ? Vous avez vu ces expressions ? Oh ! Tu serais pas un peu de mauvaise foi, Mgr Christian ?

avant d’évoquer l’intérêt de cet enseignement qui « permet de travailler sur des valeurs du vivre ensemble, de citoyenneté. L’enseignement religieux contribue à la connaissance des autres, à la paix sociale… Il permet de passer d’une laïcité d’ignorance à une laïcité d’intelligence »,

  • Séparer protestants, catholiques, juifs pour l’enseignement religieux et les musulmans, les fils d’athées trouvez quelque chose pour les occuper, ça c’est du vivre ensemble.
  • Quelqu’un peut m’expliquer ce qu’est une laïcité d’ignorance ou d’intelligence ?

Donnons la parole à Christian Albecker, président de l’Union des Églises protestantes d’Alsace (UEPAL) :

« En quoi suivre un enseignement religieux serait attentatoire à la dignité de la personne ? »

Qui prétend ça ?

Finissons avec un brin de philosophie épiscopale :

la question religieuse apporte du sens. L’homme est un animal religieux. Les laïcs récusent la dimension transcendantale de l’homme.

Ça, mon cher évêque, ça se discute. Depuis l’âge de 18 ans je ne vous crois plus sur parole.

Aucune réponse n’est apportée aux trois arguments des laïcs. Des divagations à propos de la Stasi et de la dignité humaine remplacent le débat impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.