En 2017, votez Jean-François Copé

Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, pratique la vengeance par voie d’amendement. Le mois dernier, Martin Hirsch, ancien Haut-commissaire aux Solidarités, avait dénoncé, dans son livre «Pour en finir avec les conflit d’interêts», celui existant entre la fonction de parlementaire de Copé et son job à temps partiel dans le cabinet d’avocat d’affaires au cabinet Gide Loyrette Nouel.

Copé avait alors violemment mis en cause Hirsch pour avoir pris la tête de l’Agence de service civique qu’il avait créée lors de son passage au gouvernment.

Il a fait mieux avec l’amendement n° II-94 à l’article 48 de la loi de Finances qui sera examinée vendredi. Signé par «M. Debré, Giscard d’Estaing et Dhuicq- trois proches de Copé». Il prévoit de «supprimer dans les charges de l’agence [de service civique] l’indemnité du président de l’agence»! Et pan.

Libération du 4/11/2010

Monsieur Copé qu’on nous vend déjà comme candidat de l’UMP à la présidentielle de 2017 a effectivement un grand sens du service de la république.

Quand la représentation nationale débat du budget de la France, JF Copé en profite pour régler des comptes. Bravo Monsieur le Président.

Laisser un commentaire