Le département européen d’Alsace

Madame Klinkert, Monsieur Bierry je vous propose cette dénomination pour l’Alsace. Pourquoi pas ? On n’en est plus à une pantalonnade près.

Alsaciens fâchés

Résumons :

En 2015 François Hollande et sa clique  décident que les régions françaises sont trop petites :

Les régions « seront ainsi de taille européenne et capables de bâtir des stratégies territoriales », explique le président de la république.

Typiquement une phrase de politicien qui ne veut rien dire.On nous promettais également des économies foudroyantes. À ce sujet il suffit de visionner l’émission Envoyé spécial du 28 mars : Envoyé spécial.

À cette occasion l’Alsace est devenu un morceau d’une région Grand Est qui ne correspond à rien d’un point de vue logique. Et ceci contre l’avis d’une majorité écrasante d’Alsaciens qui voulaient garder leur région. Ça s’appelle la démocratie chez les socialistes.

Depuis les élus alsaciens ont essayé de revenir à une entité alsacienne. Le gouvernement de Monsieur Macron leur a finalement concédé une « Collectivité européenne d’Alsace » aux compétences plus que floues. On ne peut que donner raison au Conseil d’État et au Sénat. Collectivité européenne d’Alsace ça ne veut rien dire.

Donc l’Alsace qui était une région composée de deux départements va devenir un département dans le Grand Est. Bravo les élus alsaciens. Je me réjouis déjà pour les batailles à propos du conseil départemental. À Strasbourg, c’est la plus grande ville. Mais  non, à Colmar, la position est plus centrale.

Je crois que je vais m’acheter un stock de gilets jaunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.