Panique en Sarkozie

Qui a dit au téléphone :

«Elle balance beaucoup apparemment, Hélène.»

et

«Ça m’embête de te le dire au téléphone. Je te raconterai, mais ils ont des choses énormes. T’as eu Bazire, parce que visiblement, il est dedans ?»

Jean Gabin dans « Le cave se rebiffe » ?
Lino Ventura dans « La métamorphose des cloportes » ?

Ni l’un, ni l’autre. Ce dialogue n’est pas de Michel Audiard mais de Brice Hortefeux, député européen, conseiller du président de la république. Il a été capté  lors d’écoutes téléphoniques ordonnées par le juge Van Ruymbeke à l’encontre de Thierry Gaubert, ex-conseiller de Sarkozy, juste avant sa mise en examen pour recel d’abus de biens sociaux.

Pour finir un dernier petit dialogue. la fille de ce même Gaubert avec un de ses amis (toujours écoutes que s’est procuré Le Monde) :

Nastasia (fille de Thierry Gaubert, mis sur coutes) : «En fait, ils ont trouvé un compte aux Bahamas, et euh… mon père l’avait mis au nom de ma mère.»

David : «Oui, oui.»

N. : «Donc voilà. Il a dit à ma mère : si tu craques, euh… Toute la famille saute, on saute tous.»

D. : «Putain.»

N. : «Ouais. Et euh… personne pour l’aider parce que euh… Copé est trop dans la merde. Hortefeux est trop dans la merde. […]. Sarko, il veut même pas l’aider. Enfin là, ça va encore, mais si… si Sarko, il passe pas en 2012, euh… vraiment, ils sont tous dans la merde.»

D. : «Ah là je crois que si Sarko il passe pas, ils sont morts.»

N. : «Ah ouais. Tous.»

Laisser un commentaire