Police, violences, politique

Actuellement des manifestations nombreuses dans toutes la France mettent en cause la proposition de loi « Sécurité globale » et pas seulement son article 24. Les rapports entre la population et sa police sont actuellement difficiles. Dans les cafés du commerce baptisés chaînes d’info d’innombrables experts autoproclamés glosent à l’infini sur les black blocks. Pour avoir une analyse un tant soit peu pertinente il faut voir ailleurs, par exemple dans le journal d’Arte qui a interrogé un des meilleurs spécialistes de la question Sebastian Roché, docteur en sciences politiques, directeur de recherche au CNRS.

Tout est dit. Ce choix de la police qui fait peur c’est celui de Nicolas Sarkozy, ministre de l’intérieur en 2003. Rappelez-vous : « La police n’est pas là pour organiser des matchs de rugby dans les quartiers mais pour arrêter les délinquants ! ». Ce choix n’a jamais été mis en cause par ses successeurs aussi socialistes qu’ils se prétendent.

Laisser un commentaire