Pourquoi j’ai supprimé mon compte Facebook

Ça y est. Je supprime mon compte Fessebouc. J’avais un profil Facebook depuis le 13 décembre 2008. En effet, ce machin garde la trace de tout, même à l’insu de votre plein gré. Et résultat, une succession de nouvelles dérisoires sur mon « mur » :

  • Machin a changé sa photo de profil,
  • Truc partage une photo (le même petit chat crétin qui circule partout sur le Web),
  • Chose aime une photo (la photo d’une de ses amies, qui, peut-être, ne la destinait pas à moi cette photo en petite tenue).

C’est vrai que j’y mets de la mauvaise volonté. En trois ans et demi sur Facebook, je ne sais toujours pas ce qu’est un « poke ». Mais cette succession de faits sans hiérarchie où une photo de « soirée » suit un texte de calomnie sur François Hollande (ou sur Nicolas Sarkozy, c’est pas mieux) me rebute.

De plus, sur les 22 « amis » que j’ai (en 3 ans et demi, c’est pas terrible ! ) la plupart font comme moi, ils ne mettent rien en ligne ou presque. Probablement, comme moi jettent-ils un coup d’œil de temps en temps. Il est vrai que ces gens ne se connaissent pas tous entre eux et il est difficile de trouver des nouvelles à partager avec tous. Si j’ai passé une super soirée avec l’un, je ne vais pas partager des photos pour faire baver tous les autres. Ah bon ! c’est ça le but ?

Je supprime mon compte parce que je n’ai pas l’impression que ce « réseau social » m’apporte quoi que ce soit et parce que je ne veux pas que Facebook continue à stocker des données sur moi, même si je ne lui fournis pas grand-chose.

Au revoir et rendez-vous sur le prochain « réseau social » absolument génial.

 

Laisser un commentaire