Proposition de loi liberticide

Ci-dessous la bafouille que j’ai envoyée à Monsieur Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin :

Monsieur le Député du Bas-Rhin,
Vous avez déposé avec votre collègue Éric Ciotti et vingt-huit autre député(e)s une  PROPOSITION DE LOI visant à rendre non identifiables les forces de l’ordrelors de la diffusion d’images dans l’espace médiatique,
Dans l’exposé des motifs de votre proposition de loi vous parlez de « policier bashing ». Vous affirmez : « Il est devenu fréquent que les policiers ou leurs familles soient menacés, voire même suivis et agressés jusqu’à leur domicile ». Je suis persuadé que vous pouvez donner des précisions sur le nombre de policiers ou de membres de leurs familles importunés voire molestés à leur domicile suite à la diffusion de leur image sur les réseaux sociaux.
Je suis persuadé comme vous que la majorité des membres des forces de l’ordre « font preuve d’un dévouement exemplaire en toutes circonstances au service de notre pays. ». Malheureusement les images que vous cherchez à empêcher ont montré que certains policiers n’ont pas toujours une attitude exemplaire. Certaines de ces vidéos ou images ont donné lieu à des enquêtes de l’Inspection Générale de la Police Nationale et même à quelques condamnations. Je n’ose croire que votre proposition de loi vise à offrir l’anonymat à ces quelques fonctionnaires peu républicains.
De plus votre proposition de loi entre en contradiction avec l’arrêté du 24 décembre 2013 relatif aux conditions et modalités de port du numéro d’identification individuel par les fonctionnaires de la police nationale, les adjoints de sécurité et les réservistes de la police nationale. En effet celui-ci demande justement aux policiers en tenue d’être identifiables par leur numéro RIO.
En conséquence, Monsieur le Député, je vous serais reconnaissant de donner des précisions sur ce « policier bashing » dont vous parlez (nombre, type d’agressions) ou de retirer votre proposition de loi qui va à l’encontre de la liberté de la presse telle qu’elle se pratique dans les démocraties.
Veuillez recevoir, Monsieur le Député, mes sentiments respectueux.

Si vous aussi vous voulez inciter un(e) député(e) à abandonner ce projet de loi liberticide il suffit de chercher son nom dans cette liste http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/liste/groupe-politique#Les%20R%C3%A9publicains, de cliquer sur son nom puis Écrire à M.

Laisser un commentaire