Ric et Rip sont dans un bateau

Monsieur le Président,

Lors de la conférence de presse consécutive à votre grand débat vous avez écarté le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) que vous demandaient les gilets jaunes. En revanche vous dites être prêt à abaisser le seuil du Référendum d’Initiative Partagée (RIP) à 1 million de citoyens. Rappelons qu’il est actuellement de 10% du corps électoral, c-à-d. 4,7 millions d’électeurs.

Vous êtes même prêt à initier une réforme constitutionnelle pour abaisser ce seuil à 1 million. Comme vous le savez il y a actuellement une campagne de soutiens à un RIP sur les aéroports de Paris. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, à l’heure où j’écris et à 6 jours de la clôture de la campagne, le seuil qui vous semblait raisonnable est atteint.

Personnellement, j’estime qu’un Français sur 6 (enfants, électeurs, vieillards) qui se préoccupe du sort des aéroports de Paris c’est un nombre respectable.

Je suggère donc qu’en attendant que vous ayez pu lancer votre réforme constitutionnelle, vous initiez vous-même un référendum sur ce sujet. Il s’agit d’une de vos prérogatives.

Ou alors vous demandez à vos Playmobils de voter l’abandon de la privatisation d’ADP. Ça nous fera gagner du temps et de l’argent.

Laisser un commentaire