L’empreinte carbone personnelle d’un habitant du Burundi est en moyenne égale à celle d’un poste de télévision occidental en veille

Qui a prononcé cette phrase terrifiante ? Stéphane Demilly, député Nouveau Centre, lors du débat qui a suivi la Déclaration du Gouvernement sur la conférence de Copenhague le 2 décembre à l’Assemblée Nationale.

Ci-dessous tout le paragraphe :

L’empreinte carbone personnelle d’un habitant du Burundi est en moyenne égale à celle d’un poste de télévision occidental en veille. Copenhague, monsieur le ministre d’État, ne sera pas un succès s’il se résume à un accord entre les enfants gâtés de la terre. Certes, ce sont eux qui ont cassé le jouet et c’est donc à eux, à nous, qu’il revient de le réparer. Mais Copenhague doit aussi et surtout être un grand moment historique pour l’Afrique, ce continent que nous avons lâchement abandonné à son tragique destin.

Voilà de la prise de conscience se dit-on. Sauf que… Quelques phrases plus loin, ce député en profite pour passer la pommade au gouvernement actuel :

La France, quant à elle, est à la pointe du combat : le groupe Nouveau Centre, qui s’en réjouit, tient à le souligner et à vous en féliciter, monsieur le ministre d’État, vous qui abordez ce sujet avec détermination, panache et beaucoup d’humanité. Notre pays est en pointe car il s’applique à lui-même ce qu’il demande aux autres : par cette véritable révolution culturelle que représente le Grenelle de l’environnement, il s’est en effet engagé à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

C’est ce que vont nous vendre les médias dominants la semaine prochaine : la France (sous-entendu Sarkozy et Borloo) est en pointe en ce qui concerne le combat climatique. On fait pression sur Obama et les chinois.

En réalité, la France n’est pas si vertueuse que ça. Si vous vous renseignez ailleurs que dans les médias dominants vous apprenez par exemple que :

  • Jean-Louis Borloo préfère aller à Bruxelles en avion, alors qu’en train c’est 1h20. Question de standing paraît-il. Bonjour l’empreinte carbone. C’est ici.
  • Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, ce même ministre a lancé un Plan de développement du fret ferroviaire à 7 milliards d’euros qui risque d’amener 1 million de camions de plus sur les routes. C’est expliqué ici.

Mais revenons à notre burundais. Surveillez les grands JT la semaine prochaine. Nous parlera-t-on du burundais ou plutôt de l’Afrique en général ? Ou verrons-nous plutôt Sarkozy qui explique à tout le monde ce qu’il faut faire ?

Réponse à Copenhague.

Laisser un commentaire