Nostalgie

Akim

Quand j’étais gamin (début des années 60) mon grand-père me fournissait en petites BD. Je ne sais plus à qui il les extorquait mais tous les mois j’avais mon stock de fascicules 13 X 18. Un de mes héros récurrents était Akim, une espèce de Tarzan sur papier de mauvaise qualité. Si Tarzan vivait avec des singes, Akim, lui, parlait avec tous les animaux. Ii avait lui-même un clone appelé Zembla.

Il y avait aussi Blek le Roc, trappeur américain qui se battait contre les Anglais pendant la guerre d’indépendance.

Mais mon préféré était Battler Britton, un aviateur anglais qui pilotait un Spitfire pour combattre les nazis.

A la fin des années 60, devenu adolescent et jeune adulte, je suis passé à Pilote, le journal qui a contribué à faire de la bande dessinée le neuvième art avec des dessinateurs et des scénaristes géniaux. Gotlib et sa Rubrique à brac faisait se tordre de rire le pion à qui je prêtais mon Pilote et qui me dispensait d’étude en troisième. Giraud arrivait dans ses cases de papier à faire vivre l’ouest américain de Blueberry aussi bien que Sergio Leone dans ses films.

Pilote a disparu. Les grands dessinateurs de ma jeunesse sont morts. Mais quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’Akim paraît toujours. Mais ce sont des rééditions.

2 réponses sur “Nostalgie”

  1. votre frigo, votre micro-onde ? Je ne comprends pas trop. Il y a 52 ans les micro-ondes n’existaient pas. Et quand je lisais Akim chez mes grand-parents ils avaient encore une glacière où ils mettaient des blocs de glace.

  2. Purée ! en quelques instants me voilà rajeunie de 52 ans… Akim oui, Zembla oui, Blek le Roc oui mais Battler Britton ça ne me dit rien.
    Il y en avait une autre dont je ne me souviens plus du nom, genre SF avec des Martiens vaguement humanoïdes, que je lisais sur l’escalier qui allait au grenier, entre votre frigo et votre micro-onde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.