Plaidoyer pour Amazon

Amazon

Un petit article pour défendre un des GAFAM. Deux anecdotes :

Je possède un aspirateur âgé de plus de trente ans que j’utilise de temps en temps. Il y a quelques années j’ai cherché des sacs pour cet aspirateur chez le grand spécialiste du SAV électroménager du coin. Il m’a fourni deux boîtes mais en me prévenant que ce seraient les dernières. La fabrication était arrêtée. En 2018, mes deux boîtes étant épuisées, je suis allé sur Amazon. J’en ai trouvé sans difficulté et moins cher.

Je me suis fabriqué une serre potagère, une structure en bois que j’ai recouverte avec du plastique agricole. Le toit s’est déchiré. Une seule jardinerie m’en propose dans le coin en 6 m de large. Manque de chance, il m’en faut 3,50 m. Il me restera donc une bande de 2,50 m inutile. Sur Amazon un vendeur propose la même chose en 8 m de large. Donc il me restera une deuxième bande suffisante au cas où mon toit se déchirait une deuxième fois.

Ces deux anecdotes pour prouver que Amazon me rend effectivement des services au contraire par exemple de Facebook. Et que reproche-t-on à Amazon ?

de faire de l’évitement fiscal

Comme tous les GAFAM Amazon fait de l’optimisation fiscale, mais également comme la plupart des grandes entreprises françaises. Rappelons que Total, champion de l’industrie française et seule compagnie pétrolière présente en France ne paie pas d’impôt sur les sociétés. Si on boycotte Amazon il faut également refuser de s’arrêter dans les stations Total avec sa voiture. Apple et Google se domicilient en Irlande, Amazon au Luxembourg. Si la France et l’Allemagne voulaient imposer une harmonisation fiscale à ces deux petits pays, on pourrait rétablir une équité fiscale au niveau de l’UE, mais nos gouvernements n’ont pas vraiment cette volonté.

De maltraiter leurs salariés

Des reportages ont effectivement montré les conditions de travail très dures dans les entrepôts Amazon. Mais nos gouvernements ont-ils montré une volonté de protéger les salariés ? Jusqu’aux lois travail socialistes de 2016 et surtout aux ordonnances Macron de 2017 la hiérarchie des normes stipulait qu’un accord d’entreprise ne pouvait déroger à un accord de branche que s’il était plus favorable aux salariés. L’accord de branche ne pouvait déroger à la loi que dans les mêmes conditions. Tout est fait depuis 20 ans pour donner tout pouvoir aux entreprises au détriment de leurs salariés.

Le combat pour l’équité fiscale et les conditions de travail est politique.

Laisser un commentaire