Tapons sur les doigts du petit Nicolas avec la règle d’or

Mardi dernier Nicolas Sarkozy a fait venir à l’Elysée Angela Merkel pour résoudre la crise de la dette. Il s’agissait de rassurer « les marchés ».

Quelles mesures ont été proposées ?

Mardi dernier Nicolas Sarkozy a fait venir à l’Elysée Angela Merkel pour résoudre la crise de la dette. Il s’agissait de rassurer « les marchés ».

Quelles mesures ont été proposées ?

  • Un gouvernement économique de la zone euro. En réalité une réunion des chefs d’états tous les six mois sous la houlette de Herman Van Rompuy. Vous voyez qui c’est Herman Van Rompuy ?
  • Une taxe sur les transactions financières,une mesure qui est déjà discutée au niveau européen et qui ne dépend bien sûr pas uniquement de la France et de l’Allemagne.
  • la règle d’or. Qu’est-ce que la règle d’or ? la règle d’or que Nicolas Sarkozy veut inscrire dans la constitution prévoit un retour à l’équilibre budgétaire en 3 ans.

En réalité, la règle d’or sert surtout à faire un croche-pied aux socialistes 8 mois avant les élections.

En clair, si vous gagnez les élections (vous les socialistes), il vous faudra économiser de façon drastique pour résorber la dette que je vous aurai laissée. Et si je suis réélu, je trouverai une fois de plus le moyen de m’asseoir sur ce genre de promesse. La constitution dit bien que « Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation » (art. 20). Quelqu’un a le souvenir d’une idée de Fillon qui ne vient pas de Sarkozy ?

Au fait, qu’a fait Nicolas Sarkozy depuis 4 ans et demi pour enrayer la spirale de la dette ? Il suffit d’aller sur le site de l’INSEE, ici pour le constater.
A partir des données Excel, créons un petit graphique (cliquer sur le graphe pour l’agrandir) :

Déficit
Si l’endettement commence à augmenter en 1982 avec les mesures sociales de la gauche, il commence à déraper sérieusement en 1992, gouvernement Cresson. Aucun gouvernement de droite n’arrêtera plus ce dérapage. Seul le gouvernement de Lionel Jospin arrivera à infléchir la courbe en 1999 et 2000. Et Nicolas Sarkozy ? Comme vous pouvez le constater, c’est sous sa présidence que la courbe a pris la pente la plus forte. En 4 ans l’endettement de l’état est passé de 50 à 65% du PIB. En volume on passe de 896 milliards à 1245, soit 40% d’augmentation en 4 ans.

Quand on les interroge les séides du maître incriminent la crise, sauf que la crise date de la toute fin de l’année 2008 et que le bond sarkozien commence avant. Et pourquoi cette montagne de dette ? La France a-t-elle fait des investissements pharaoniques ? Non tout simplement on a baissé les impôts des amis du patron. Bien entendu on viendra nous expliquer chez Pujadas que c’est nous qui devont rembourser cette dette.

Laisser un commentaire