Twitter et Facebook ne sont pas des services publics

Beaucoup de personnes fort honorables se sont émues de la fermeture du compte de Donald Trump par twitter et facebook, entre autres François Ruffin. Bien entendu, à part l’extrême-droite, personne ne défend la personne Trump ou ce qu’il dit mais un principe : si on peut fermer le compte du président des États-Unis on peut fermer le compte de n’importe qui. Pour Trump, je vous rassure tout de suite, il a un autre compte à disposition pendant encore une dizaine de jours, le compte @POTUS (President Of the United States). Le 20 janvier Jo Biden sera le titulaire du compte.

Compte twitter du président des États-Unis

Pour le reste rappelons que Twitter a déjà fermé des comptes, en France, notamment pour des insoumis dont on cherche encore en quoi ils ont pu violer les conditions d’utilisations.

Réseaux sociaux service public ?

Rappelons également que les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, TikTok, liste non exhaustive) sont des sociétés privées qui vivent de la vente des données que leur confient les utilisateurs avec une certaine désinvolture. Quand on crée son compte on accepte les Conditions d’utilisation. Bien entendu peu de personnes prennent le temps de les lire.

Création de compte sur twitter

Mais il s’agit bien d’un contrat de droit privé. Comme dans tout contrat de droit privé, si le service n’est pas fourni, on peut tenter un recours amiable, après il y a les tribunaux.

Tweets de  François Ruffin

On se calme, François ? Battre ses enfants (ou qui que ce soit), c’est un délit où que ça se passe. En fermant des comptes Twitter rompt unilatéralement un contrat, c’est du droit civil, ce n’est pas un délit.

Twitter comme l’eau et l’électricité ? Que je sache, si je ne paye pas ma facture, on me coupera bien le courant.

La censure ?

Tweet de  François Ruffin

Il semblerait que Twitter compte actuellement 12 millions d’utilisateurs* en France dont moins de 5 millions d’utilisateurs quotidiens. Un politique du niveau national doit de toute façon trouver un moyen de s’adresser aux 55 millions de Français qui restent.

Les alternatives existent

Devant le succès des réseaux sociaux des alternatives existent, libres, gratuites, sans pub, indépendantes des puissances d’argent, respectueuses des données des utilisateurs :

Plutôt que de s’attaquer à twitter (sur twitter), François Ruffin ferait mieux de promouvoir l’alternative mastodon, puisqu’il y est.

Bientôt, sur ce blog, des tutoriels pour accéder à ces réseaux vraiment sociaux.

*source : Twitter : les chiffres essentiels France et Monde pour 2020

Laisser un commentaire