Une fois n’est pas coutume : philosophons

Vendredi 10 février 2012, Luc Ferry, philosophe et ancien ministre est invité de la matinale de France Inter. A quel titre ? Il serait le seul « intellectuel » qui approuve la phrase de Claude Guéant sur les civilisations qui ne se valent pas.

Il commence par expliquer que la gentillesse, l’humanité ne sont pas réservées à la gauche. Rappelons qu’il exècre tout ce qui se revendique de gauche en général et mai 68 en particulier. Il finit par sortir une de ces âneries qui font le sel de sa philosophie : « avec mai 68 on est allé tellement loin pour dire que tout ce qui est de gauche est bon, qu’on disait à la maîtresse de maison : votre gâteau est bon, il est de gauche. »

Ensuite il explique pourquoi notre civilisation (en tout cas la sienne) est supérieure aux autres en mélangeant allègrement le politique (l’Europe a inventé la démocratie, les droits de l’homme, etc) et la musique (il préfère le Don Giovanni de Mozart au tambourin des Guayakis). Ajoutons qu’il évacue assez rapidement le fait que l’Europe ait aussi inventé le génocide, l’extermination systématique d’un peuple et le totalitarisme.

J’aimerais pouvoir expliquer de vive voix à ce « philosophe » que c’est l’idée même de classement qui est bien peu philosophique voire totalitaire. On commence par classer les civilisations, puis les hommes, les peuples. Et une fois qu’on aura bien établi la hiérarchie, on pourra éliminer ou réduire en esclavage ceux qui sont vraiment inférieurs. Ça ne vous rappelle rien ? Quel « philosophe » celui-là !

Contrairement à ce que pense Monsieur Guéant qui reproche à la gauche d’être relativiste, il faut l’être, relativiste. En effet, Rafael Nadal est actuellement supérieur à Roger Federer relativement à leur niveau en tennis. Il ne viendrait à l’idée de personne de prétendre que Nadal est meilleur que Federer dans l’ABSOLU.

Et d’abord, d’où il parle, ce grand couillon ? Parce que lui, il préfère Mozart au tambourin des Guayakis, Mozart serait intrinsèquement supérieur ? Peut-être ont-ils le droit d’avoir un avis, les Guayakis ? Peut-être ont-ils autre chose que le tambourin dans leur éventail musical ? Quel mépris. Pourquoi invite-t-on des crétins pareils dans les grand média pour donner leur avis sur tout ?

C’était mon quart d’heure de philosophie.

P.S. Si vous ne savez pas qui sont les Guayakis, demandez à Google.

Laisser un commentaire